French Tech : nouveau record de levées de fonds en 2017

Selon une étude CB Insights, 3 milliards de dollars auront été investis dans les start-ups françaises en 2017. Les investissements sont principalement portés par l’intelligence artificielle, fer de lance de la French Tech.

Ce montant de fonds levés est en ligne avec les estimations de janvier de 2,5 milliards d’euros de EY et Dealroom et confirme une croissance record depuis 2013 avec une multiplication par cinq des fonds investis dans la French Tech. On recense 743 opérations en 2017, soit une hausse de 45%, avec un quatrième trimestre exceptionnel qui compte 202 levées de fonds.

Les grandes entreprises ont supporté cette croissance en participant à 60 opérations contre 6 en 2013. Les banques (Crédit Agricole, BNP Paribas, Société Générale) restent les plus gros investisseurs avec une dizaine d’opérations, suivis de près par Orange qui compte 9 investissements. Néanmoins, la participation des entreprises ne représente que 16% des investissements en volume, signe d’une certaine prudence, avec un accent mis sur les phases d’amorçage. Les entreprises en phase d’amorçage ne sont néanmoins pas les seules à bénéficier d’investissements. Certaines levées de fonds comme Actility (70 millions d’euros) ou Doctolib (61 millions d’euros) témoignent de cette diversité.

Au niveau européen, la France reste derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne (10,86 et 4,74 milliards de dollars levés respectivement). La France possède une marge de manœuvre importante pour devenir un acteur incontournable sur le plan mondial. Sur le territoire, Paris concentre la majorité des investissements avec la moitié des levées de fonds réalisées et six des plus importantes en termes de montants (Data4Group, Actility, ManoMano, Oodrive, Vestiaire Collective et Shadow).

La French Tech a été portée par deux secteurs : le tourisme et l’intelligence artificielle. Du côté du tourisme, le transport représente 7% des opérations ce qui permet à la France de se classer ainsi en quatrième position derrière les Etats-Unis, la Chine et l’Inde. Trois levées de fonds majeures lui ont permis de dépasser l’Allemagne et le Royaume-Uni : Travel Car (15,8 millions de dollars), Le Collectionist (10 millions de dollars) et Misterb&b (8,5 millions de dollars). L’intelligence artificielle a attiré 141 millions de dollars de la part des investisseurs dans de grosses opérations (Shift Technology a levé 28 millions de dollars) mais également dans des entreprises en phase d’amorçage (Desty Go a levé 1,1 millions de dollars). La prochaine étape en 2018 pour la French Tech sera de s’orienter davantage vers des cessions ou des introductions en bourse : des financements plus proches de ceux observés dans les pays anglo-saxons.

Source : Les Echos

By |2018-10-24T14:26:56+00:00October 24th, 2018|Actualités, Levée de fonds, Tech|